Le patrimoine mémoriel des guerres
14470
Conflits commémorés
Type de monument

Sur l’esplanade devant le Centre Juno Beach, le visiteur peut découvrir une sculpture monumentale, « Le Souvenir ranimé », commandée par l’Association Centre Juno Beach à l’artiste Colin Gibson, de Flesherton en Ontario.

Cinq soldats se rassemblent en forme de cercle et regardent au loin. Les formes massives ondulent l’une dans l’autre et accentuent l’union et la camaraderie de ceux qui ont servi le Canada au pays et à l’étranger.

La position de ces formes reflète divers sentiments selon leurs mouvements individuels. Une forme démontre le leadership, une autre la vigueur et la vivacité et une autre a l’air sombre et réfléchi. Une quatrième forme s’avance pour aider un camarade.

L’artiste Colin Gibson a donné son intention ainsi :

« Les traits ciselés des visages expriment la détermination et la bravoure. Les larges épaules des personnages symbolisent le lourd poids des responsabilités que chacun a dû porter durant cette lutte. Les formes et les traits sont quelque peu obscurs et démontrent en réalité que beaucoup de temps s’est écoulé depuis la guerre et que le souvenir vivant de la guerre s’estompe tandis que les survivants vont rejoindre leurs frères d’armes. »

Cette sculpture est saisissante car le rendu abstrait des soldats diffère du style habituel pour ce genre d’œuvre commémorative. Elle a été créée pour inspirer à la fois la contemplation et le souvenir et pour fournir au visiteur un endroit où se recueillir sur l’esplanade du Centre. Cette sculpture honore les sacrifices de tous ceux qui ont participé aux efforts de guerre sur le terrain et dans toutes les activités au pays et à l’étranger pour conduire à la victoire finale.

Caractéristiques
1939-45
  • GIBSON Colin
    Partie : Sculpture
Localisation

Sur la dune devant l'entrée principale du Centre Juno Beach, musée de guerre canadien et centre d'information.


Historique du monument

2003

Inauguration

vendredi 6 juin 2003

Monument inauguré le 6 juin 2003 et représentant les canadiens portés par les vagues, une autre interprétation y voit les fantômes des disparus.

Date de modification : jeudi 9 mai 2024

Partager sur